Qu’est ce que la plongée technique ou Tek ?

in Débutants

On entend parfois parler de plongée Tek dans le cercle des plongeurs sous-marins. Mais qu'est-ce que cette pratique ?

 

On différencie la plongée loisir de la plongée technique. La plongée loisir est celle que tout le monde connaît, c'est à dire avec du matériel classique pour scaphandre : une bouteille de 10 à 15l en général, un gilet stabilisateur, et un ou deux détendeurs avec manomètre. En général on n’effectue pas de paliers obligatoires (système PADI, SDI, SSI) dans ce type de plongée ou alors ils sont de courtes durées et rarement au-delà du quart d'heure (système CMAS). En plongée loisir l'engagement est donc relativement faible et cette activité est praticable par presque n'importe qui. Les gaz respirés sont aussi soit de l'air comprimé, soit un mélange légèrement suroxygéné (nitrox) mais n’excédant pas 40 % d'oxygène. La profondeur ne dépasse pas 60m en France et 40m dans la majorité des autres pays du monde. En plongée technique les temps de paliers de décompression sont plus longs car les profondeurs d'immersion plus importantes et les temps de plongée aussi. En général on parle de plongée tek lorsque les sources de gaz sont multiples.

 

Ce fait est en réalité la conséquence d'une cause simple, en plongée tek nous plongeons avec un plafond au-dessus de notre tête qui nous empêche de regagner la surface très rapidement. C'est le cas virtuellement pour les plongées profondes où ignorer des paliers est extrêmement dangereux ou lors de plongée à l'intérieur d'épaves, de grottes, ou sous la glace. Suivant les situations, les bouteilles seront donc doublées pour anticiper une éventuelle panne ou bien peuvent s'ajouter des mélanges de gaz différents (trimix avec de l'hélium, taux d'oxygène de 40 à 100%). Par exemple pour diminuer les temps de paliers et favoriser l'élimination de l'azote dissous dans le sang la respiration d'oxygène pur à 6m de profondeur en fin de plongée est une pratique courante en plongée tek. Parfois les bouteilles sont disposées ailleurs que dans le dos du plongeur (voir article « Le sidemount : pour quoi faire ? »), ou des appareils plus performants dérivés de ceux militaires comme les recycleurs sont utilisés (voir article « Le recycleur : avantages et inconvénients »). Des procédures spécifiques sont aussi mises en œuvre pour optimiser la sécurité et pallier à toute éventualité (Qu'est-ce que je fais en cas de ? / What if?).

Vous l'aurez compris, la plongée technique est plus complexe que la plongée loisir. Elle est aussi beaucoup plus exigeante au niveau de la préparation où la planification est très importante, de la concentration en plongée et de l’entraînement. Mais cette rigueur est le prix à payer pour visiter des mondes encore plus insolites en toute quiétude. De très bons instructeurs de plongée technique (TDI, CMAS, IANTD, ...) exercent maintenant avec la démocratisation de ce mode de plongée ; nous vous recommandons donc vivement de vous rapprocher de l'un d'eux si vous souhaitez apprendre à plonger différemment.


L'équipe Click-Dive, site de réservation spécialisé en plongée, vous souhaite de belles immersions.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*